Editos de Rodolphe Forget

Découvrez les différents éditos écrits par Rodolphe Forget sur le blog EAU: Séance iLive!:

- Décembre 2014 / Quand le mouvement trouble la rigueur 
scientifique sur le sujet de l'eau...

Dans un précédent article sur ce blog "L'eau n'est pas une substance banale!", j'avais montré l'absence inexpliquée de la notion de mouvement et donc du son de la définition officielle de l'eau. L'écriture du dossier "L'eau et le mouvement" m'a permis de comprendre de façon plus profonde le malaise que crée le mouvement chez nos amis les scientifiques.

Illustration dossier N°8 "L'eau et le mouvement"

En effet les scientifiques ont majoritairement une vision statique de cet élément. Il faut dire que l’eau qui leur sert de référence est une eau de laboratoire dans un bêcher c’est-à-dire sans mouvement. Et la connaissance à propos de l’eau se transmet principalement par les livres qui est un média statique. Cela n’aide pas à travailler une vision dynamique de l’eau. Cela les amènerait pourtant à devenir plus rigoureux sur le terrain sémantique car l’eau, seule, n’existe pas.

La suite en cliquant sur ce lien: http://eauseanceilive.blogspot.fr/2014/12/quand-le-mouvement-de-leau-trouble-la.html

------------------------------------------


- Juillet 2014 / L'eau n'est pas une substance banale:

Si vous êtes des habitués du blog "EAU: Séance iLive!" vous connaissez mon obstination à nettoyer la sémantique qui est en lien avec le sujet de l'eau et il y a du travail. Souvenez-vous, j'avais déjà pointé du doigt dans un article la problématique de ne pas nommer l'eau qui nous compose, puis j'avais continué dans un autre article le piège d'utiliser le terme H20 si loin de la réalité, et enfin j'avais de façon provocante mais réaliste, affirmé dans un article que l'eau n'était pas un bien commun de l'humanité.


Quel est - encore - le problème cette fois-ci? L'eau-témoin. J'appelle ainsi l'eau qui sert d'étalonnage (ou de référentiel) aux scientifiques et donc au public pour nous expliquer tous les phénomènes naturels ou pas liés à l'eau en général. Qu'elle soit liquide, solide, gazeuse ou morphogénique.

La suite en cliquant sur ce lien: http://eauseanceilive.blogspot.fr/2014/07/non-leau-nest-pas-une-substance-banale.html

---------------------------------------


- Août 2013 / "L'eau n'est pas un bien commun de l'humanité! Qu'on se le dise!"



Kŏngzĭ, alias Confucius, disait : « Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. »

Voilà ce que devraient s'inspirés tous nos chers écolos-militants qui nous serinent de slogans fantaisistes comme celui-ci par exemple": "L'eau, bien commun de l'humanité" ou "Pour que l'eau reste un bien public" comme sur la photo ci-dessous.



Je me propose donc, un peu comme je l'avais fait dans un article sur Masaru Emoto précédemment dans ce blog, de donner à comprendre les dessous de ce combat écologique et recadrer une bonne fois pour toute cette "évidence" admise par un très grand nombre que l'eau serait un bien. Et qui se propage "naïvement" hélas sur des tas de sites ou de réseaux sociaux. Pourquoi? Tout simplement parce que c'est faux. L'eau n'est pas un bien! 

La suite en cliquant sur ce lien: http://eauseanceilive.blogspot.fr/2013/08/leau-nest-pas-un-bien-commun-de.html

----------------------------------------------

- Mai 2013 / "L'eau, c'est la vie" ou "L'eau, c'est H2O", il faudra choisir... :


Cet article est écrit dans le cadre du chapitre "L'eau n'est pas seulement H₂O
qui sera un des 12 dossiers de l'application EAU: INFO qui sortira en Janvier 2014. 

© Jernej Lasič

Avant de commencer, permettez-moi de vous faire une mise au point. Car ce qui va être dit dans cet article va peut-être faire toussoter les admirateurs inconditionnels de la Science. Et vu les réactions étonnantes de certains internautes à propos de  mon dernier article concernant l'icône Emoto, j'ai décidé cette fois-ci de prendre les devants. Au cas où...
Tout d'abord dire et/ou rappeler que l'eau n'est pas la Science, malgré sa monopolisation sur le sujet. Cette discipline aussi fantastique soit-elle n'évoque qu'une minuscule partie de ce qu'est l'eau ( là! Vous pouvez commencer à toussoter) Donc pour un confort de lecture de ce présent article, il est fortement conseillé de dégonfler l'admiration pour cette discipline, et de descendre sur Terre calmement.  Afin de se poser une question test : Combien de temps ai-je passé à observer réellement l'eau d'une rivière, d'une mer, d'un verre d'eau? En fonction de la réponse, vous pourrez vous jauger sur une échelle allant de l'admirateur de la Science plus que de l'eau, et dans ce cas cet article va peut-être vous être douloureux, ou alors à l'autre bout du curseur, comme moi, l'eau vous transcende par le temps passé à l'observer directement, vous allez donc certainement apprécier cet article, que je résumerais par cette phrase : Avec l'eau, savoir ne sert à rien. Bonne lecture!

La suite en cliquant sur ce lien: http://eauseanceilive.blogspot.fr/2013/05/leau-cest-la-vie-ou-leau-cest-ho-il.html

----------------------------------------

- Mai 2013 / Et si on cherchait un vrai nom pour l'eau qui nous compose

Cet article est écrit dans le cadre du chapitre "L'eau morphogénique
qui sera un des 12 dossiers de l'application EAU: INFO qui sortira en Janvier 2014. 



Actuellement l'eau qui nous compose (ainsi que les animaux et les végétaux) est appelée par certains "eau biologique" comme dans le journal "Le Monde" datée du 20 mai 2012 (cliquez ici pour lire). Le souci dans le choix de ce mot c'est que l'eau liquide est aussi "biologique" tout comme la vapeur d'eau (eau à l'état gazeux) ou la glace (eau à l'état solide). Quand on met un mot aussi général que "biologique" cela indique clairement un manque d'information sur le sujet sur lequel on s'exprime.

D'autres néanmoins, comme Marc Henry, chimiste à l'Université de Strasbourg, ont cherché un terme plus adéquate par rapport à cette eau très spéciale en nous apportant le terme d"eau interfaciale" ce terme a pour avantage de nous donner une notion d'échelle de cette eau qui nous compose qui ne peut s'appréhender qu'à l'échelle moléculaire. Une description est d'ailleurs disponible sur le site de Marc Henry en cliquant ici . La découverte de ce terme m'avait inspiré en 2011 des petites vidéos sur le sujet comme celle ci-dessous.

La suite en cliquant sur ce lien: http://eauseanceilive.blogspot.fr/2013/05/et-si-on-cherchait-un-vrai-nom-pour.html

------------------------------------

- Avril 2013 / Masaru Emoto, le paparazzi de l'eau :

Je voudrais continuer dans ce nouvel article, à déconstruire le "mythe" auto-entrenue de et par Masaru Emoto, béatifié par une foule de rêveurs qui ne peuvent pas s'empêcher de fantasmer sur l'action de la pensée sur l'eau. La lecture de ce document m'a motivé à écrire ce qui suit.

À la fin de ce document ce brave Masaru Emoto, n'hésite pas à signer "Docteur Masaru Emoto". Ce n'est pas anodin. Peut-être qu'il a un souci de légitimité à vouloir tant s'attacher un titre qu'il ne possède pas dans la science ou dans la médecine. Marc Henry nous l'explique très bien d'ailleurs, d'où vient son fameux titre de docteur dans cet article. 

L'action de la pensée sur l'eau? Soyons sérieux deux secondes. Avons-nous réellement besoin des travaux de Monsieur Emoto pour cela ou de qui que ce soit? La réponse est non. La raison en est simple. Nous savons que nous sommes tous composés à 99% de molécules d'eau. Et si je ne m'abuse nous sommes dotés d'une pensée. Par conséquent, l'action de la pensée sur l'eau est réelle et prouvée par des milliards d'individus tous les jours, on appelle ça: une expérience humaine. L'eau étant elle même reconnue comme la molécule de l'esprit par les travaux de Denis Le Bihan, neurologue, qu'on peut entendre dans une interview donnée sur France Inter. Sujet d'ailleurs déjà évoqué dans un podcast audio avec Marc Henry . Il n'échappera d'ailleurs à personne que l'endroit du corps où l'eau est la plus présente en poids, c'est le cerveau, connu pour être le siège de la pensée.

La suite en cliquant sur ce lien: http://eauseanceilive.blogspot.fr/2013/04/masaru-emoto-le-paparazzi-de-leau.html

- Avril 2013 / À propos de Masaru Emoto :

Je voudrais profiter de cette petite tribune pour dire une bonne fois pour toute ce que j'apprécie et ce qui m'agace dans le travail et la popularité (et donc ses conséquences) de Masaru Emoto, artiste japonais très connu dans le "monde" des gens passionnés par le sujet de l'eau en général, et même du grand public, ce qui est assez rare quand on travaille avec l'eau. 


Masaru Emoto
Tout d'abord, je n'ai rien contre cet homme. Il fait un travail fantastique de prise de conscience vis-à-vis de l'eau afin de nous la faire voir autrement qu'une simple formule qui s'avère être inexacte d'ailleurs ( voir la vidéo de Marc Henry sur ce sujet). Le podcast "EAU: Séance iLive!" est née en 2011 de cette même volonté de transmettre cette information que l'eau est bien plus que ce que l'on croît.  Nous allons donc dans le même sens. Masaru Emoto est incontournable. Il est même une porte d'entrée pour toute personne qui voudrait s'intéresser à l'eau. Comme ce fut le cas pour moi en 2008 avant de réaliser "L'eau, la médiatrice."

La suite en cliquant sur ce lien: http://eauseanceilive.blogspot.fr/2013/04/a-propos-de-masaru-emoto.html