L'eau et le cinéma ( vidéo avec le scénario)



Dans le cadre de l'écriture du dossier N°9 "L'eau et le cinéma" écrit par Rodolphe Forget, le scénario d'un court-métrage à été écrit pour synthétiser le relation entre l'eau dit "liquide" et le cinéma (contemporain). Le film devrait a été réalisé en Décembre 2015.


        

VOIX-OFF 
Le cinéma fait rêver et l’eau est la réalité. Le cinéma est un mensonge et l’eau est la vérité. Le cinéma est le miroir de notre égo alors que l’eau est le miroir de notre âme. Le cinéma donne à voir le passé alors que l’eau montre le présent. Nous sacralisons le cinéma et nous oublions l’eau. Le cinéma nous rend ignorant et l’eau, clair-intuitif. Le cinéma est un point de vue alors que l’eau est omniprésente. Le cinéma est une action illusoire du mental humain sur le temps et l’eau une action concrète de l’indicible. Le cinéma est une invention humaine et l’eau une invention divine. Le cinéma génère du désir et de la peur, et l’eau porte en elle l’amour. Le cinéma est une manipulation de l’idéologie dominante du moment et l’eau sert sans cesse ce qui est juste à la vie. Le cinéma fait rêver et l’eau fait vivre. Nous pouvons vivre sans le cinéma et ses stars mais pas sans l’eau et ses arcs en ciel. Le cinéma (ou la télévision) est une addiction émotionnelle perturbatrice et l’eau un agent rééquilibrant vers la sérénité. Le cinéma est un jugement et l’eau, une bénédiction. Le cinéma attise le conflit entre les humains tandis que l’eau les réunie. Le cinéma est sonore et visuel et l’eau omni-sensorielle. Le cinéma est une lumière artificielle projetée sur un écran vide, et l’eau projette les couleurs de la lumière naturelle. Au cinéma, il y a des « gentils » et des « méchants » et pour l’eau tout le monde est à la fois gentil et méchant. Le cinéma flatte notre égo et l’eau panse notre vide existentiel. Le cinéma nourrit nos croyances et l’eau notre autonomie. Le cinéma s’apprécie enfermé dans l’obscurité d’une salle, et l’eau à l’extérieur dans la nature. Le cinéma est un mouvement illusoire composé de 24 à 30 photos par seconde et l’eau, un mouvement permanent. Le cinéma a ses millions d’adorateurs, et l’eau est invisible. Le cinéma est une usine à rêve et l’eau une ouvrière du vivant. Le cinéma...

INTÉRIEUR, NUIT - Rodolphe Forget, seul continue le texte.
est un média et l’eau, la médiatrice. Le cinéma se critique et l’eau n’a pas d’ennemi. Le cinéma utilise le maquillage et l’eau est nue. Le cinéma est un divertissement et l’eau, une révélation de ce que nous sommes. Le cinéma est un conditionnement, et l’eau, la liberté. Le cinéma appauvrit notre imagination et l’eau, porte en son sein notre source inépuisable de créativité. Le cinéma est une industrie et l’eau, un don vivant.

La lumière s’éteint. FIN

Cet article est écrit dans le cadre du dossier N°9 "L'eau et le cinéma
qui est l'un des 12 dossiers de l'eBook "L'eau qui nous relie"

eBook disponible à la vente à 10,99€