Faire vibrer de l'eau liquide dans un chaudron avec une tige de jonc




       

Texte par Yann Olivaux (http://lanaturedeleau.blogspot.fr)

Faire résonner les chaudrons de cuivre à l'aide de joncs est une vieille tradition gallèse (pays gallo = Bretagne non bretonnante) qui se pratiquait  lors du solstice d'été. L’origine et la signification de cette pratique musicale sont confuses (Livre : «  Le chaudron magique ; une musique d’herbe et de cuivre ». Roland Becker et Laure Le Gurun).

Le tirage des joncs produit des ondes sonores de basses fréquences de quelques centaines de hertz (variables selon la circonférence et la hauteur d’eau dans le chaudron) qui lorsqu’elles entrent en résonance avec le chaudron produisent des ondes stationnaires sur la « peau » de l’eau. 
Ces ondes forment des motifs dénommés « figures acoustiques de Chaldni ». Ces figures se forment à partir de zones du chaudron appelées « anti-nœuds ».  Ils sont au nombre de six avec l’ustensile utilisé (visible sur la vidéo ou sur la photo ci-dessous ). A certaines fréquences l’eau gicle à sa surface.




Une version chinoise du « chaudron celtique » avec des anses existe appelé « le bol jaillissant chinois  (Voir : http://www.prc68.com/I/Images/ChineseSpoutingBowlXXb.jpg )