Colloque scientifique à l'Unesco (octobre 2014) en hommage à Jacques Benveniste

Pr Luc Montagnier



La biologie à la lumière des théories physiques : nouvelles frontières en médecine





© P. Vagliani, FMRPS
Luc Montagnier
Pour la première fois, un colloque scientifique sera consacré à l’émergence d’un nouveau paradigme en biologie faisant intervenir les ondes électromagnétiques et certaines propriétés de l’eau, et la discussion des possibles incidences sociétales et médicales de celui-ci.
Il s’agira pour l’essentiel lors de ce colloque scientifique d’une synthèse des travaux de recherche menés depuis de nombreuses années par le Professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, en collaboration avec des équipes pluridisciplinaires de chercheurs français et italiens.

Le mathématicien Cédric Villani, Médaille Fields 2010, proposera une synthèse des différentes présentations, en les inscrivant dans le contexte plus général des travaux initiés il y a une trentaine d’années par le professeur Jacques Benveniste (1935-2004) portant sur ce qu’il avait lui-même appelé “la mémoire de l’eau”.

Les ondes électromagnétiques sur lesquelles travaille l’équipe du Professeur Montagnier sont émises dans le domaine des très basses fréquences, donc de faible énergie. Différentes expériences reproductibles, qui seront présentées lors du colloque, montrent que ces ondes peuvent jouer un rôle important dans le pouvoir pathogène des microorganismes - virus et bactéries - ainsi que dans des phénomènes physiologiques comme la différenciation des cellules-souche dont parlera le Professeur Carlo Ventura.

Les faits expérimentaux tout à fait reproductibles seront exposés par les deux biologistes participant à ce colloque. Par ailleurs, il apparaît que l'eau est un médiateur important dans la transmission de l'information moléculaire, comme, par exemple, celle portée par l'ADN. Pour réaliser de telles transmissions, l’eau est capable de générer des structures organisées qui sont elles-mêmes émettrices de signaux électromagnétiques. Travaillant à partir des concepts élaborés par les physiciens italiens Giuliano Preparata et Emilio Del Giudice, deux physiciens, Marc Henry et Giuseppe Vitiello expliqueront en quoi les apports de la physique quantique permettent d’élucider ces phénomènes mystérieux. Ils dévoileront en particulier ces nouveaux champs de recherche que sont les domaines de cohérence activant les molécules d’eau. L'interdisciplinarité (physique/biologie) est un message majeur de ce colloque.

Conscients des réactions critiques suscités par ces travaux dans une partie de la communauté scientifique, les promoteurs de ce colloque souhaitent communiquer leurs résultats avec la plus grande rigueur de manière à ce qu’ils soient enfin soumis à une discussion aussi large et pluridisciplinaire que possible. Ces données leur semblent d’autant plus importantes qu’elles viennent enrichir les immenses acquis de la biologie moléculaire, laissant entrevoir la mise au point de nouveaux modes de transmission des messages génétiques (transmission, transduction, téléportation, etc.).

Animé par Franck Nouchi, journaliste au Monde, un débat, auquel participeront notamment les professeurs Montagnier et Villani, viendra clôturer ce colloque.

Discours d’ouverture par John Crowley, Chef de la section, Recherche, politique et prospective, UNESCO

Présentations par :

Giuseppe Vitiello, Professeur de physique théorique, Université de Salerne : « Une approche du vivant par les champs quantiques : pourquoi des champs? Pourquoi le quantique ? »

Marc Henry, Professeur de chimie moléculaire à l'Université de Strasbourg : « Eau, électromagnétisme et cohérence quantique »

Luc Montagnier, Lauréat Prix Nobel de Physiologie ou Médecine 2008 : « Transmission numérique de l’ADN bactérien dans des cellules vivantes »

Carlo Ventura, Professeur de biologie moléculaire à l'Université de Bologne : « La voix des cellules souches : vibrations mutantes et médecine régénératrice »

Cédric Villani, Professeur de l'Université de Lyon, Directeur de l'Institut Henri Poincaré : « Mémoire, oubli, et reproductibilité : regard extérieur sur une controverse jamais élucidée »

Modérateur : Frank Nouchi, Le Monde