"L'eau, c'est la vie" ou "l'eau, c'est H₂O"? Il faudra choisir...


© Jernej Lasič

Avant de commencer, permettez-moi de vous faire une mise au point. Car ce qui va être dit dans cet article va peut-être faire toussoter les admirateurs inconditionnels de la Science. Et vu les réactions étonnantes de certains internautes à propos de  mon dernier article concernant l'icône Emoto, j'ai décidé cette fois-ci de prendre les devants. Au cas où...
Tout d'abord dire et/ou rappeler que l'eau n'est pas la Science, malgré sa monopolisation sur le sujet. Cette discipline aussi fantastique soit-elle n'évoque qu'une minuscule partie de ce qu'est l'eau ( là! Vous pouvez commencer à toussoter) Donc pour un confort de lecture de ce présent article, il est fortement conseillé de dégonfler l'admiration pour cette discipline, et de descendre sur Terre calmement.  Afin de se poser une question test : Combien de temps ai-je passé à observer réellement l'eau d'une rivière, d'une mer, d'un verre d'eau? En fonction de la réponse, vous pourrez vous jauger sur une échelle allant de l'admirateur de la Science plus que de l'eau, et dans ce cas cet article va peut-être vous être douloureux, ou alors à l'autre bout du curseur, comme moi, l'eau vous transcende par le temps passé à l'observer directement, vous allez donc certainement apprécier cet article, que je résumerais par cette phrase : Avec l'eau, savoir ne sert à rien. Bonne lecture!



"L'eau, c'est la vie." et "l'eau, c'est H₂O." sont les deux phrases les plus couramment exprimées ou entendues quand il s'agit d'évoquer l'eau. Car tout le monde "sait" que "l'eau, c'est la vie" et que "l'eau, c'est H₂O". Moi aussi je croyais savoir mais je dis maintenant bizarre! Car ces deux phrases ne disent pas la même chose. Je m'explique en 3 points.

1/ L'eau n'est pas seulement H₂O

Tout d'abord, concernant la formule H₂O, écrite ainsi, apparaît comme une molécule isolée, coupée de son environnement moléculaire. Alors que la vie, c'est du lien, tout est interconnecté. Et cette formule H₂O ne fait pas apparaître cette information. Pourtant, les scientifiques savent que cette molécule H₂O ne peut fonctionner de façon liée justement qu'avec d'autres molécules H₂O avoisinantes générant ainsi un ensemble gigantesque pouvant compter jusqu'à des millions de molécules qu'on appelle en physique quantique: un domaine de cohérence.

Ces liens, ces interconnections, entre molécules d'eau génèrent un mouvement permanent grâce aux incessants échanges de proton, d'une vitesse estimée à une picoseconde (10−12 secondes), amenant ainsi la molécule H₂O à devenir de façon aléatoire, H₃O⁺, OH⁻, H₂O et d'autres combinaisons encore si on y ajoute les différents isotopes de l'hygrogène et de l'oxygène, on est donc loin d'une simple formule H₂O statique et isolée.



Pour en avoir un meilleur aperçu, Marc Henry, chimiste à l'Université de Strasbourg, l'a résumé dans une vidéo titrée "Où l'on voit que l'eau n'est pas seulement H₂O".

              


En 2012, comprenant que la phrase "l'eau, c'est H₂O." n'était pas correcte, cela m'avait inspiré la vidéo ci-dessous titrée "Britanicum" où l'on voit cette vieille formule dogmatique d'H₂O exploser en un domaine de cohérence afin de nous donner une formule chimique plus correcte de l'eau: (H₂O)n... Libérant ainsi à la fin la beauté de l'eau représentée par la femme.


            

Nous voilà débarrassé d'un dogme. H₂O n'est plus, vive (H₂O)n ! 



Oui mais...La correction n'y fait rien. "l'eau, c'est la vie" et "l'eau, c'est (H₂O)n" ne disent toujours pas la même chose.

En effet, pourquoi ne retenir dans l'écriture de la formule finale que "H₂O"? Alors que cette molécule ne cesse de changer toutes les picosecondes, et même sans considérer tous les isotopes évoqués dans la vidéo de Marc Henry, pourquoi privilégier H₂O plutôt que H₃O⁺ et OH⁻? La réponse des scientifiques est pragmatique puisque ils parlent de statistiques. H₂O étant considérée comme la plus fréquente et donc la plus nombreuse. Ah tiens! Et pourquoi alors ces mêmes scientifiques ne résument pas l'être humain à H₂O aussi puisque le corps humain en est composé à 99% du nombre totale de ses molécules? Il y a des fois où les statistiques sont pertinentes et des fois non. Bizarre!

2/ Les limites de la formule "H₂O"

un domaine de cohérence peut être représenté
 par un banc de poisson

La photo ci-dessus représentant un banc de poisson donne une idée visuelle de ce que peut être un domaine de cohérence selon les scientifiques. Je me pose alors une autre question en imaginant un "banc"de molécules de milliers voire de millions de molécules s'ajoutant à des milliards d'autres "bancs" de molécules. Comment pouvons-nous oser résumer ce gigantisme avec seulement une petite formule de 2 lettres et un chiffre (H₂O)? Mieux vaut en rire, je crois...

Ajoutons à ce gigantisme le fait que tous les atomes sont différents. La nature nous montre à travers tous les êtres vivants combien elle ne cesse de créer et que par conséquent chaque être vivant est unique. Comme chaque poisson sur cette photo. Comment avec une petite formule de 2 lettres et un chiffre (H₂O) pouvons-nous le montrer? On ne le montre pas, car c'est implicitement su par une poignée de gens. Exemple: voyez-vous une différence entre cet H₂O et cet H₂O? Moi non, pourtant la molécule d'eau de gauche a échangé un proton avec celle de droiteMerci pour le décodage... 

Cette formule H₂O nous pose aussi une limite d'échelle, que l'on parle d'une molécule ou de mille milliards de milliards de molécules, cela reste toujours du H₂O. Étonnant!

Bref, la limite de la formule H₂O (ou même (H₂O)n) est plus qu'atteinte. Elle a juste la qualité de donner deux informations pour le public: à savoir l'identification des deux gaz qui la composent et le rapport entre les deux. Et c'est tout...Elle n'en dit pas plus et c'est là sa limite. Pourquoi? Car la formule H₂O est avant tout un language scientifique dont seuls les scientifiques possèdent jalousement la grille de lecture. Quand nous lisons H₂O - qui s'apparente à du language SMS -, les scientifiques eux lisent autre chose car ils y rattachent des quantités d'informations qu'ils utilisent tous les jours. Ce qui leur donne de fait un pouvoir sur nous puisque EUX savent décoder et pas nous. Ils nous deviennent alors indispensables. C'est malin! 

Cela nous ramène à nos enseignants de notre chère scolarité - que les scientifiques ont remplacé dans notre vie d'adulte - où toute liberté de penser et de créer est inhibée par la machine scolaire bien huilée. L'enseignant, l'adulte, le scientifique a toujours raison. L'enfant/l'ado rebelle (car unique) se raisonne, se plie et obéit. À l'âge adulte, il est domestiqué, l'ex-rebelle (mais toujours unique) a accepté -par paresse - de dépendre d'un tiers qui sait toujours mieux que lui. Il en paye le prix fort puisqu'il renonce à son autonomie et donc à sa créativité. Le "problème" c'est que la vie est créative à chaque picoseconde.

Et on retrouve donc ce "problème" avec l'eau et la formule H₂O car que ce soit l'eau du corps humain, l'eau des nuages ou l'eau de mer c'est toujours H₂O. Quelle tristesse! Où est l'extraordinaire diversité de la vie dans tous cela pour l'enfant ou (l'adulte) qui découvre l'eau? Où est l'expression explosive de la créativité de la vie? Pas dans cette formule. La phrase "l'eau, c'est H₂O" génère forcement de l'ennui. Puisque l'eau, omniprésente dans notre quotidien, répond toujours à la même définition mortifère de 3 atomes comme une substance bénigne. Le glissement sémantique est inévitable,  l'ennui que produit l'aspect scolaire de la phrase "l'eau, c'est H₂O" devient "l'eau, c'est l'ennui" et comme "l'eau, c'est la vie." donc "la vie c'est l'ennui.". On comprends pourquoi on va chercher du rêve dans le divertissement. Comment voulez-vous qu'avec ce genre d'information nous puissions être intéressés par l'eau? Ça paraît bien difficile. À moins d'être pseudo-scientifique et montrer l'eau sous forme de cristaux de glace et lui faire dire des choses immatures. C'est une option. Et elle fonctionne puisque c'est du divertissement.




En résumé, ll apparaît clairement qu'avec 3 atomes écrits (H₂O), on ne peut pas faire apparaître la créativité et le gigantisme organisationnel de l'eau, le scientifique est certainement conscient de cela mais il n'est pas, de façon générale, un communicant. Il transmet cette information dans son jargon technique. L'information est ensuite propagée par d'autres via des livres, des conférences, des films, des manuels scolaires vers le public et dessert ainsi la communication sur l'eauEt donc l'eau elle-même.

On peut comprendre le manque d'enthousiasme du public concernant l'eau associée à ce H₂O limité et scolaire. Si bien que la parole sur l'eau est monopolisée par les scientifiques ou assimilés. Il faut avoir la connaissance pour parler sur l'eau. Sinon les gens se déplaceraient encore moins. Un exemple concret c'est que la quasi totalité des conférences traitant de l'eau en France sont scientifiques puisque les sujets demandés et/ou proposés sont toujours les mêmes (manque de créativité?) à savoir sur l'eau et la santé, l'eau et la pollution, l'eau et ses propriétés physico-chimiques, l'eau de boisson...etc. L'extase en somme!  D'ailleurs finalement à bien y réfléchir, l'eau devient important pour les gens quand ils font la relation entre l'eau de boisson et leur santé. Et donc la "perte" possible de la vie. On retrouve la peur racine de toutes les peurs qui est la peur de la mort car elle est inconnue. On ne sait pas. La formule H₂O donne l'illusion de savoir un peu de la vie et donc de la mort.

3/ L'eau n'est pas H₂O

Tout d'abord, rappelons une évidence : le mot n'est pas la chose. C'est comme les statistiques, c'est utile mais les mots ne sont pas la réalité. On le vérifie avec H₂O.


Traduction: truth/vérité, lies/mensonge

Posons maintenant la réflexion ainsi, si "l'eau, c'est la vie." et "l'eau, c'est H₂O (ou (H₂O)n.", est-ce que l'on peut dire que "la vie, c'est H₂O"? 

Non bien sûr! C'est évident que ce n'est pas le cas. Nous serions même une grande majorité à dire : "Soyons sérieux, on ne peut pas résumer la vie dans une formule chimique, car la vie est bien plus que cela!" Je suis complètement d'accord, alors pourquoi le faire avec l'eau? L'eau est aussi bien plus qu'une formule...Puisqu'elle est la vie disions-nous!

Oui...Mais le mot "vie" à la question "est-ce que l'on peut dire que "la vie, c'est H₂O"?nous évoque des souvenirs, des visages, des émotions, des désirs, etc...De ce fait, on est dans l'ordre de l'expérience intime. On est donc plus prompte à ne pas accepter de se laisser enfermer dans une formule chimique. Alors que le mot "eau" dans les deux phrases "l'eau, c'est la vie." et "l'eau, c'est H₂O (ou (H₂O)n."ne nous parle pas car rien d'intime nous y relie, seuls des actes - souvent ennuyeux - du quotidien y sont associés comme laver le linge, se laver, faire la cuisine ou nettoyer sa voiture. Par conséquent, le mot "eau" sous-entend l'eau à l'extérieur de nous. Elle est donc perçue comme une substance mais extérieure. De fait, "l'eau, c'est  H₂O ou (H₂O)n." ne porte pas à discussion car elle est extérieure, tout comme "l'eau, c'est la vie." car le mot "vie" associé au mot "eau" dans la même phrase va sous-entendre aussi la vie à l'extérieure de nous.


La vidéo ci-dessous titrée "Seconds of Eternity" N°38 rappelle que rien ne remplace l'observation réelle de l'eau. Cette vidéo a été réalisée en 2011.
           


En conclusion,  la bonne formule chimique de l'eau n'existe pas puisqu'il ne peut pas y en avoir. La formule H₂O devrait donc rester ce qu'elle est c'est-à-dire un jargon technique entre scientifiques. Rien de plus. La seule phrase correcte est "l'eau, c'est la vie" car l'eau est indéfinissable. 





Cet article est écrit dans le cadre du dossier N°1 "L'eau n'est pas seulement H2O
qui est l'un des 12 dossiers de l'eBook "L'eau qui nous relie"

eBook disponible à la vente à 10,99€